Au lendemain des élections

Publié par andredubus le jeu 18/10/2018 - 16:18
Alternative cdH

Chère Madame, Cher Monsieur, Chers amis,

Le verdict des urnes a été délivré. En se retrouvant réduit à deux élus cdH, Damien Gerard et moi-même, il nous est difficile de plonger la tête dans le sable, faisant semblant de ne pas comprendre que notre message n'a pas été entendu et accepté à la hauteur des enjeux et de nos ambitions.

A Etterbeek l'électeur a privilégié, comme ailleurs, la conscience écologique. On peut légitimement s'interroger sur l'action d'Ecolo à plusieurs niveaux de pouvoir ces dernières années mais, sur le fond, c'est une très bonne nouvelle. Un réel problème réside néanmoins dans le fait que, à Etterbeek, voter Écolo c'était soutenir la reconduction d'une majorité hétéroclite. Alors qu'une majorité alternative était possible dimanche soir puisque La Liste du Bourgmestre a perdu encore un siège par rapport à 2012 (en recul déjà d'un siège par rapport à 2006), passant de 17 sièges à 16 sièges.

Il était donc possible de réunir les socialistes, les "Défi" et les humanistes autour d'Écolo, ce qui totalisait 19 sièges. Mais Ecolo s'était placé, dès le départ, dans une situation de dépendance à l'égard du Bourgmestre actuel, assurant sa reconduction pour un sixième mandat de six années.

Ceci étant, cette analyse ne doit pas nous exonérer d'un travail autocritique sur la situation du cdH. Cela fait plusieurs mois, voire plus d'une année que je perçois une série de signaux alarmants quant aux difficultés structurelles que connaît notre formation politique.  Identité peu lisible, problème de leadership à différents niveaux, changement d'alliance sur fond de déficit tactique, positionnement peu clair ou tardif sur des questions de société...

Autant d'éléments qui empêchaient à de nombreux électeurs de voir dans le cdH un parti solide capable d’affronter les défis de la transition que vit notre monde actuellement. La chose est d'autant plus difficile à accepter que d'une part notre liste contenait des personnalités de grandes qualité, offrant des profils crédibles et expérimentés, et d'autre part le travail de notre ministre bruxelloise, Céline Fremault, est d'une grande pertinence sociale et écologique. Il y a donc matière à réflexions et discussions internes.

La bonne nouvelle réside en ceci que c'est une équipe soudée derrière Damien Gerard qui sort de cette campagne. Avec de nombreux jeunes qui sont prêts à continuer s'investir, avec des personnalités plus expérimentées qui s'engagent à mettre leurs compétences au service de l'intérêt général. Tous convaincus que les choses bougeront de façon significative dans six ans et qu'il convient de les préparer dès aujourd'hui.

Je tiens à vous remercier de votre soutien et vous garantis de mon investissement dans le projet que nous porterons durant cette nouvelle mandature communale.

Cordialement,

André du Bus

Député bruxellois et à la Fédération Wallonie-Bruxelles
Conseiller communal