Avis rendus sur le projet de construction de l’IPPJ

Publié par andredubus le mar 12/03/2019 - 17:52
Question à Monsieur Rachid Madrane, ministre de la Jeunesse, de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles, chargé de la tutelle sur la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale.

M. André du Bus. – À la fin de février, nous avons appris par la presse que le collège des bourgmestre et échevins de la commune de Forest avait rendu un avis favorable sur le projet de construction d’une institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ). Cet avis était néanmoins assorti d’une vingtaine de conditions, parmi lesquelles la limitation du nombre d’arbres à abattre, la révision des limites du site et la suppression du projet d’un des bâtiments eu égard à son ampleur.

Cet avis précédait la décision consultative de la commission de concertation. La réunion de cette dernière a toutefois été reportée au 26 février à la suite des remarques et observations émises par des riverains, qui ont amené l’architecte à revoir ses plans. Précisons que la remise d’un avis négatif aurait permis de présenter aux citoyens un projet actualisé, ce qui les aurait rassurés.

Pouvez-vous communiquer l’avis rendu par la commission de concertation sur la base de la réunion d’information qui s’est tenue le 7 janvier et de l’enquête publique qui s’est clôturée le 11 janvier? Pouvez-vous nous informer de l’avis rendu par la commission de consultation ainsi que de son contenu? Avez-vous des éléments de réponse à apporter aux réserves émises dans l’avis de la commune, qui relaie les craintes des riverains? Quelles sont les dernières étapes à franchir avant l’obtention du permis d’urbanisme?

M. Rachid Madrane, ministre. – Le 26 février, la commission de concertation a rendu un avis favorable sur le projet d’IPPJ à Forest. Cet avis était assorti de diverses conditions. Comme le relate la presse, celles-ci rejoignent globalement celles contenues dans l’avis de la commune. Il est notamment question du respect des éléments patrimoniaux – bien que le bâtiment visé, une villa de 1900, ne soit pas classé –, de la préservation des végétaux et de la gestion de l’eau.

À ce stade, l’administration est déjà au travail pour répondre à ces conditions en vue d’obtenir un permis d’urbanisme. On peut légitimement supposer que celui-ci intégrera diverses recommandations contenues dans l’avis de la commission. Il est trop tôt pour apporter plus de précisions sur les réponses potentielles aux conditions émises, mais celles-ci ne nous semblent pas insurmontables.

Monsieur le Député, j’ai clairement mandaté mon administration pour qu’elle réponde à toutes les remarques et conditions. Je tiens énormément à la concrétisation de ce projet, mais je souhaite aussi qu’il soit réalisé en accord avec la commune et en dialoguant avec les riverains. Je retiens d’ailleurs que le bourgmestre et le collège communal ont apporté leur soutien au projet, tout en émettant légitimement un certain nombre de souhaits sur les plans environnemental et urbanistique. En conclusion, j’ai bon espoir concernant l’avenir de cette IPPJ à Forest.

M. André du Bus. – Je déplore le caractère très enthousiaste et très général de votre réponse, Monsieur le Ministre. Je vous demandais quelles étaient les étapes à franchir avant l’obtention du permis d’urbanisme. Vous n’y répondez pas. Je le regrette.