Bilan de l’édition 2018 de “La semaine européenne du sport”

Publié par andredubus le mar 13/11/2018 - 12:41
Question à Monsieur Rachid Madrane, ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles, chargé de la tutelle sur la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale

M. André du Bus. – Le début de l’automne a lancé la 4e édition de «La semaine européenne du sport», qui s’est déroulée du 23 au 30 septembre dernier et à laquelle plus de 10 millions de personnes ont participé dans 34 pays différents. Destinée à promouvoir le sport et l’activité physique en Europe, cette initiative de la Commission européenne nous sensibilise à l’importance d’être actif pour rester en bonne santé et de favoriser le bien-être général de tout un chacun.

Cette semaine était l’occasion pour des clubs sportifs et l’administration de l’éducation physique et des sports (ADEPS) de mettre sur pied toute une série d’activités diverses à la destination du grand public, telles que l’organisation du «Beau vélo de RAVel» le 16 septembre dernier, une édition spéciale des marches «Points verts» ou encore la découverte du challenge «Parkour» au sein des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui est une discipline issue de la gymnastique et qui mêle la coordination et les sauts d’obstacles.

Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous présenter le bilan de l’édition 2018 de la Semaine européenne du sport en Fédération Wallonie-Bruxelles? Quel a été le nombre de participants aux divers événements chapeautés par l’ADEPS, notamment au regard de l’édition 2017? Quels sont les retours des professeurs d’éducation physique, des jeunes participants, mais aussi des clubs sportifs qui y ont pris part? En outre, quelle a été la publicité autour de cette semaine placée sous le signe «Be Active»?

Enfin, l’année précédente, les administrations générales de l’Aide à la jeunesse, de la Santé, du Sport et de l’Enseignement avaient mis à l’honneur le challenge «One wall» au sein des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une compétition interscolaire avait même été organisée, au vu du succès rencontré par ce sport méconnu du grand public. En a-t-il été de même, cette année, pour le challenge «Parkour»? Combien d’établissements scolaires ont programmé cette activité ?

M. Rachid Madrane, ministre. - ...

M. André du Bus. – La pratique d’une activité physique quotidienne de 30 minutes est fondamentale pour garantir la longévité et la qualité de vie, ainsi que pour les finances publiques.

Monsieur le Ministre, je me réjouis d’apprendre qu’une foule d’initiatives ont été prises. Vous occupez à cet égard une place privilégiée en tant que ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Je plaide pour que vous multipliiez la sensibilisation du « Be active » au travers d’autres instances du milieu du travail. Dans votre réponse, il était notamment question de favoriser l’usage des escaliers. La médecine du travail n’y est pas insensible. La promotion de l’activité physique dans le cadre du travail apparaît de plus en plus comme un facteur important pour le bien-être des travailleurs.

Je suis favorable à ce que l’initiative « Be active » soit portée par d’autres compétences que la vôtre afin d’atteindre un public plus large.

Pour conclure, il est également nécessaire de soutenir les personnes âgées. L’initiative « GymSana » développe notamment des synergies avec les pouvoirs locaux. Ce faisant, les associations locales qui organisent des activités avec les personnes âgées, parfois dans les maisons de repos, valorisent également une activité physique structurée. Ce chantier important ne bénéficie pas toujours d’une intention soutenue.

Bien que ces initiatives soient une évidence pour certains, s’activer relève du défi pour certains. Il s’agit donc de faire évoluer les comportements, ce qui est probablement notre tâche la plus difficile.