Ouverture prochaine de la Mado de Laeken

Publié par andredubus le mar 13/11/2018 - 12:36
Question à Monsieur Rachid Madrane, ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles, chargé de la tutelle sur la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale

M. André du Bus. – Après l’ouverture de la Maison de l’adolescent (Mado) de Mons au mois d’avril et l’annonce, pour le mois de septembre dernier, de l’expérience pilote de celle de Namur, la presse nous annonçait ce mois-ci l’ouverture prochaine de la Mado de Laeken, pour l’année 2019.

Monsieur le Ministre, nous avons déjà, à plusieurs reprises, débattu de ces services, dans la mesure où ceux-ci se rapprochent selon nous, davantage d’une aide généraliste là où nous considérons que le secteur de l’aide à la jeunesse doit être supplétif et complémentaire à l’aide de première ligne. Les équipes pluridisciplinaires des Maisons de l’adolescent s’adressent aux jeunes âgés de 11 à 25 ans, en apportant une réponse individuelle ou collective à leurs difficultés, en les informant sur des sujets qui leur posent question, voire en les orientant vers d’autres partenaires spécialisés, si la demande du jeune ne peut être traitée.

Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous dire si l’expérience pilote de la Mado de Namur a bien été lancée au mois de septembre dernier? Et éventuellement quels en sont les premiers résultats? Cette Maison de l’adolescent située dans la province de Namur avait, préalablement à sa création, fait l’objet d’une étude de faisabilité, en collaboration avec le service d’Aide en milieu ouvert (AMO), la province de Namur et la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais aussi avec les opérateurs du secteur social, de l’aide à la jeunesse, de la santé, de l’orientation ou de l’insertion professionnelle, afin d’y définir les objectifs et son organisation. En a-t-il été de même pour la création de la Mado de Laeken? Celle-ci a-t-elle fait l’objet d’une étude de faisabilité?

En outre, l’ouverture de cette nouvelle Mado fait-elle suite à un besoin particulier de l’entité de Laeken qui, pour rappel, se situe sur le territoire de la ville de Bruxelles? À quelle date l’ouverture est-elle prévue? Pouvez-vous nous préciser quel sera le montant de la subvention octroyée à cette Mado?

Enfin, vous nous annonciez récemment que tous ces services seraient bientôt régis par un nouvel arrêté spécifique. Pouvez-vous nous en dire davantage sur les contours de celui-ci? Fait-il toujours l’objet d’une réflexion avec lesdits services ?

M. Rachid Madrane, ministre. - ...

M. André du Bus. – Je vous remercie, Monsieur le Ministre, pour les différents éléments de votre réponse.

J’attends le rapport d’évaluation afin de mieux appréhender la pertinence de la démarche, particulièrement intéressante a priori. C’est sur cette base que nous comprendrons comment se déroule le projet et de quelle manière des réponses précises aux besoins sont organisées. Si les résultats sont positifs, il faudra prévoir une extension de la formule. Je suppose que le rapport d’évaluation sera établi dans le courant de l’année prochaine.